Centres de formation ostéopathe animalier

2 sites, Cluny Grand Lyon et Rennes Grand Ouest

Découvrez les formations en ostéopathie animale

  • La formation initiale
    (RENNES et CLUNY) 

    En savoir +
  • La formation continue par modules 
    (RENNES, CLUNY et partout en France)

    En savoir +
  • Les formations professionnelles continues 
    (RENNES et CLUNY)

    En savoir +

vous recherchez un ostéopathe équin ?

La formation initiale vous forme au métier d'ostéopathe animalier et se déroule à temps complet sur 5 années. Accessible en POST BAC (tous les BAC sont éligibles) ou en PASSERELLE (étudiants en ostéopathie humaine, école/prépa vétérinaire, Master en physiologie animale). C'est une formation d'ostéopathe équin, d'ostéopathe canin, d'ostéopathe bovin, ...  

La formation continue par modules s'adresse aux personnes ayant déjà validé un parcours enseignement supérieur Bac+2 et possédant une expérience professionnelle. La formation délivre un titre RNCP "Ostéopathe Animalier biomécaniste" de niveau 2. Comme nos autres formations, elle prépare aux évaluations du Conseil National de l'Ordre des Vétérinaires à l'exercice d'actes d'ostéopathie animale.

Les formations continues permettent  aux professionnels de parfaire leurs compétences techniques en ostéopathie et leurs connaissances du milieu animalier. Elles s'adressent aux ostéopathes animaliers (équin, canin, bovin, ...).

la rentrée a amené son flot de nouveaux étudiants et de mise à jour du cadre légal, avec entre autres, la réforme de la formation professionnelle,  la règlementation du CNOV ainsi que le passage de BIOPRAXIA en Etablissement d’enseignement supérieur.

Pour clarifier tous ses points et assurer aux étudiants et à leurs parents un niveau d’information et de transparence toujours plus fort, l’école Biopraxia a organisé un séminaire pour représenter les orientations de l’école et du métier d’ostéopathe animalier biomécaniste. Une initiative qui a été très favorablement accueillie par l’ensemble des participants.

  séminaire du 12 novembre à l'école d'ostéopathie animale biopraxia  

Le déroulé du séminaire :

Quelques dates clés

Pour reposer l’historique, d’où nous venons, et où nous allons, tant pour l’école Biopraxia, que le métier d’ostéopathe animalier biomécaniste.

Point marquant du séminaire :

 L’école Biopraxia avec l’IPOAM :

  • L’origine de la création du SFOAE par le directeur de l’école Biopraxia François Lecuyer Gemeline.
  • François Lécuyer Gemeline est l’auteur du 1er RNCP Ostéopathe Animalier
  • Le CNOV et la nouvelle règlementation et le rôle des Ostéopathes mécanistes au sein du comité de pilotage de l’ostéopathie animale du CNOV.
  • L’évolution du métier et les combats que mène l’école.
  • Biopraxia première et seule école à ce jour à être Etablissement d’enseignement supérieur privé en ostéopathie animale.

Un contexte

Le rappel du contexte plus en détail après avoir déroulé les dates clés.

 

Un combat 

Une véritable reconnaissance du métier d’ostéopathe animalier face aux Ministère de l’agriculture et pas seulement une reconnaissance d’actes, rentrer dans les obligations légales et voir plus loin, toujours pour améliorer l’avenir et les débouchés de nos futurs diplômés.

 

Nous définir et nous démarquer

 françois lécuyer présente le séminaire biopraxia 2018  

L’école Biopraxia dans le contexte définit, et face à la concurrence, a pris le temps de redéfinir « qui nous sommes », et pourquoi l’école est la seule à pouvoir proposer une formation pérenne et durable avec son positionnement et sa méthode unique basée sur le fait de devenir ostéopathe animalier biomécaniste. Dans ce chapitre, si quelques 1e année ont signé à Biopraxia par sa situation géographique (comme dans bon nombre de cas au sein de toutes les autres écoles), ils ont vite compris qu’ils avaient fait le bon choix et que l’école n’est absolument pas comparable à la concurrence en place :

 

  • Enseignement supérieur.
  • Un nombre de centre partenaire animalier (80) incomparable.
  • Un référentiel de formation et une pédagogie construite et pilotée par le GIPFAR de l’académie de Rennes.
  • Un partenariat avec l’université Rennes II.
  • Des stages obligatoires et encadrés par les 80 professionnels de l’IPOAM.
  • Un enseignement validé par uniquement des professionnels ostéopathes animaliers en exercice et des vétérinaires et scientifiques.
  • Un département recherche et développement.
  • Deux sites de formation.

 

 

Contrôle et réglementation

 

En long, en large, et en travers, sans oublis et dans notre méthode de transparence habituelle, un état des lieux complet et rassurant a été dressé aux étudiants. Et à en croire par le flot de question réduit de fin de présentation, et les « claps claps » on a bien senti que tout le monde se sentait plus léger et effectivement rassuré ! Mission accomplie donc.

 

Biopraxia: nouveautés et projets

 

Un point a été fait sur la réorganisation de l’équipe avec la mise en avant des 2 directrices pour les 2 sites géographiques de l’école !

Anaël : directrice de Rennes

Caroline : directrice de Cluny

 

La validation de l’enseignement supérieur

Depuis que nous sommes enseignement supérieur :  

  • impact 1: nous proposons désormais un Bac +5 avec un diplôme d’OA biomécaniste.
  • impact 2 : nous pourrons toujours faire passer nos étudiants aux examens CNOV puisque nous sommes les seuls à répondre aux directives de la loi.

 

Les étudiants ont été mis au fait des projets à venir, pour l’école, pour le métier d’ostéopathe animalier biomécaniste, nos ambitions, nos envies, et là encore, beaucoup ont découvert que la vision de l’école est loin d’être focalisée sur la formation et ses étudiants, mais qu’elle est intimement liée aux métiers et à l’IPOAM, l’institut professionnel des ostéopathes animaliers mécanistes !

 

Ainsi que des nouvelles formations en constructions !

 

Préparation aux épreuves du CNOV

 

Pour ceux qui l’ignoraient, ce chapitre a mis en évidence le fait que l’école fait partie du comité d’experts, par la directrice de Rennes Anaël, qui participe à la création des examens vétérinaires et Alexis Lion en tant que membre du jury quant aux évaluations des aptitudes et avons désormais, depuis peu, un certain impact. Il s’agit là d’une victoire qu’il convient de souligner, puisqu’il y a encore 2 ans, nous n’existions pas aux yeux des institutions !

Un séminaire plus que réussi qui a permis de clarifier un grand nombre de point pour les 1ère années et de perfectionner le positionnement de ceux qui vont bientôt nous quitter pour démarrer leur magnifique métier d’ostéopathe animalier biomécaniste.